Sport

IFFHS Awards 2022 : Regragui dans la Cour des grands

Dpress

Auteur d’une saison exceptionnelle, le coach de l’équipe du Maroc Walid Regragui s’est offert une place de choix parmi ses pairs à l’occasion des classements de la Fédération internationale de l’histoire et des statistiques du football (IFFHS) au titre de l’année 2022.

Premier cadre technique africain et arabe à mener son équipe aux demi-finales du Mondial et vainqueur du championnat du Maroc et du titre de la Ligue des champions d’Afrique l’année écoulée avec le Wydad de Casablanca, Regragui figure, en effet, dans le podium (3è place) des classements IFFHS des meilleurs sélectionneurs nationaux au monde et des meilleurs entraîneurs de club au monde, qui regroupent des techniciens de renommée internationale.

Dans le classement des meilleurs sélectionneurs nationaux au monde, Regragui côtoie de gros calibres du football mondial comme l’Argentin Lionel Scaloni, vainqueur du Mondial-2022, qui a pris la première place et succède au palmarès au sélectionneur de l’Italie, Roberto Mancini, ainsi que Didier Deschamps, finaliste avec la France au dernier Mondial, et Zlatko Dalic, qui a terminé troisième au Qatar avec la Croatie.

Le titre de meilleur entraîneur de club au monde, lui, est décerné au coach italien du Real Madrid, Carlo Ancelotti pour “sa fantastique saison et un nouveau titre de la Ligue des champions de l’UEFA”.

Regragui est le seul Arabe et Africain dans ce classement dominé par les Européens et les Sud-américains et qui compte des entraîneurs de renom comme l’Espagnol Josep Guardiola (Manchester City), deuxième, l’Allemand Jürgen Klopp (Liverpool), quatrième, et le Portugais José Mourinho (AS Roma), cinquième.

Regragui, qui a pris les rênes de la sélection marocaine en remplacement de Vahid Halilhodzic, a réussi à bâtir une équipe compétitive qu’il a guidée au 2ème tour de la Coupe du monde au Qatar en tant que leader du groupe F, devant de fortes équipes comme la Croatie et la Belgique, avant de s’offrir l’Espagne, puis le Portugal et d’atterrir au dernier carré.

L’ancien international marocain, 47 ans, nommé à la tête des Lions de l’Atlas quelques mois avant le début du Mondial, s’est également illustré avec le Wydad de Casablanca en remportant la Ligue des champions d’Afrique et le Championnat du Maroc. Il compte à son actif d’autres expériences en tant qu’entraîneur avec le FUS de Rabat et Al Duhail qatari.

Regragui a gravé son nom dans les esprits comme l’homme qui n’a pas peur des défis et les relève haut la main à chaque fois. Après avoir triomphé en club avec le Wydad de Casablanca à l’échelle nationale et continentale, c’est sur le plan international qu’il brille désormais à la tête de l’équipe du Maroc.

Depuis qu’il a pris les rênes de la sélection nationale, il n’a eu de cesse de susciter l’admiration des observateurs et des supporters. Au Qatar, il a fait parler son savoir-faire et a montré toutes ses qualités de grand entraineur.

Fin tacticien, l’ancien international marocain est d’abord un meneur d’hommes qui sait motiver ses troupes et tirer le meilleur de son équipe.

Dès son arrivée sur le banc des Lions de l’Atlas, une ambiance saine et bon enfant règne dans le groupe, qui se montre plus solidaire et plus soudé que jamais.

Entretenant une bonne relation avec ses joueurs, Regragui sait être à l’écoute de ses poulains et trouver les mots justes pour les réconforter et booster chez eux le désir d’excellence. Il leur accorde également toute la confiance nécessaire pour qu’ils puissent exprimer au mieux leur potentiel sur le terrain.

Le sélectionneur national sait gérer son groupe et il le démontre à chaque match. Valorisés par leur entraineur, les joueurs le lui rendent bien, faisant preuve depuis le début de la Coupe du monde d’un bon état d’esprit et d’une combativité remarquable pour honorer le maillot national.

Au fur et à mesure, des liens privilégiés basés sur la communication, la confiance et la bonne entente se sont tissés entre Regragui est ses joueurs, pour le plus grand bonheur des supporters marocains qui voient d’un bon œil la nouvelle ambiance au sein du groupe marocain.

Connaissant par cœur les caractéristiques techniques de ses joueurs et leurs potentialités, Regragui a tout le mérite de savoir pousser ses joueurs à se montrer sous leur meilleur jour et les aider à progresser et briller.

Outre ses qualités de leadership et de gestion de l’effectif, l’entraineur des Lions de l’Atlas se démarque par des qualités tactiques et par des choix de coaching qui s’avèrent souvent payants.

Au Mondial qatari, il s’est illustré, en prenant l’ascendant tactique sur des entraîneurs de renommée mondiale comme Roberto Martinez, le sélectionneur de la Belgique, ou encore Zlatko Dalić, le coach de la Croatie.

Son intelligence réside aussi dans sa capacité à savoir s’adapter à toutes les circonstances. Walid Regragui a ainsi confirmé qu’il peut faire les bons choix tactiques au bon moment et à adapter son plan de jeu à celui proposé par l’équipe adverse et aux défis physiques et techniques imposés lors de chaque rencontre.

Prônant la rigueur et la discipline tactique, il a su imprimer son style de coaching à l’équipe nationale en peu de temps, faisant adhérer tous les joueurs à sa philosophie de jeu.

Au-delà d’avoir une bonne expertise technique et tactique, Regragui s’est démarqué sur le banc des Lions de l’Atlas par le supplément d’âme qu’il a insufflé à son groupe et par la culture de la gagne qu’il lui a inculquée.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page