Diplomatie ParlementairePolitiques

Le gouvernement s’active pour remédier à la pénurie d’eau potable (M. Baitas)

Dpress

Le gouvernement continue d’œuvrer pour remédier à la problématique de la pénurie d’eau potable dans le Royaume, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Réagissant aux questions des journalistes lors d’un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, M. Baitas a indiqué que la question de l’eau potable est l’une des plus importantes problématiques à l’agenda de l’Exécutif, notant que la pluviométrie au Maroc a été en dessous de la moyenne pendant quatre années successives.

Le gouvernement poursuit ses efforts pour remédier au déficit enregistré au niveau d’un certain nombre de bassins, en procédant au transfert de l’eau depuis d’autres bassins, de même qu’il déploie de grands efforts en matière de dessalement de l’eau de mer, a précisé le ministre, annonçant l’entrée en service, prochainement, de la station de dessalement de Laâyoune afin de subvenir aux besoins de la population.

Par ailleurs, M. Baitas a fait savoir que l’appel d’offres relatif à la station de dessalement de Casablanca a été lancé, tandis que la station de Dakhla “avance dans la bonne voie” et celle de Sidi Ifni devrait être opérationnelle d’ici la fin de l’année.

Au final, le ministre délégué a plaidé pour une sensibilisation accrue à l’importance de préserver cette ressource vitale qu’est l’eau potable.

Le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch avait présidé, le 22 juin à Rabat, une cérémonie de signature d’un mémorandum d’entente et de conventions de partenariat entre les secteurs public et privé pour la création, à Dakhla, d’une station de dessalement de l’eau et un parc éolien.

Le mémorandum d’entente, signé par le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et le directeur général de DAWEC, concerne l’approvisionnement en eau d’irrigation sur une superficie de 5.000 hectares, ainsi qu’en eau potable au profit de la ville de Dakhla et des environs (Bir Anzarane et le nouveau Port atlantique de Dakhla) en créant une nouvelle station de dessalement d’eau de mer.

Cette signature s’inscrit en perspective du lancement prévu des travaux de création d’un projet de dessalement d’eau dans la région, et dans le cadre du modèle de développement économique et social des provinces du sud, lancé en 2015 par SM le Roi Mohammed VI.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page